lundi 28 janvier 2008

A voté

Aujourd'hui dimanche 27 janvier, nous avons voté pour le premier tour des élections territoriales anticipées.En lice: 7 partis, plus moins récents, dont pour faire court, je vous donne les couleurs:
-les bleus (UPLD, indépendantistes) dirigés par Oscar Temaru, actuel Président de la Polynésie;
-les orange (Tahoeraa, autonomistes) dirigés par Gaston Flosse;
-les rouges;
-les mauves;
-les rose;
-les verts (qui ne sont pas écologistes);
-les blancs.

Comme à chaque élection, l'ambiance était festive avec, roulottes, musique locale, drapeaux des partis agités par les partisans qui sont habillés aux couleurs de leur parti.





vendredi 18 janvier 2008

Otago Peninsula- 2ème partie

Après avoir vu les albatros, d'autres oiseaux marins et des phoques, nous avons pu profiter des pingouins (enfin, des manchots) et encore des phoques, à Penguin Place. C'est une association privée, créée, visiblement par des passionnés, sur un terrain immense.
Leur but est de protéger les "yellow-eyed penguins" (les manchots à oeil jaune, pour ceux qui ne maîtrisent pas du tout l'anglais),qui ne sont plus que quelques milliers concentrés dans l'Otago péninsula et plus au nord de l'île. Ils sont en totale liberté, même si bagués; seulement, ils bénéficient d'abris, sont "fichés" et suivis. Et une fois n'est pas coutume, c'est l'humain qui est en cage pour les observer.

Voilà l'endroit:



En effet, la visite est forcément guidée et encadrée, par petits groupes qui ne font que s'apercevoir. Le guide nous conduit en bus jusqu'au bord de mer où nichent les pingouins; il nous emmène d'abord voir les phoques, de très près, qui vivent sur la plage, les cailloux ou même l'herbe.


Ensuite, on le suit à travers les petits sentiers, on s'arrête quand il y a des pingouins (ils s'occupent également des fameux pingouins bleus qu'on a vus à Oamaru deux jours plus tôt et à Phillip Island en Australie quelques mois auparavant; mais impossible de les prendre en photo dans ces endroits).

On devine les pingouins bleus:


Et surtout, nous avons pu observer pendant de longues minutes une famille pingouin: les parents et le bébé (nous avions vu d'autres petits quelques instants auparavant), sans les déranger puisqu'ils ne nous ont même pas vus. Nous étions dans une espèce de tranchée aménagée avec un "toit" et des ouvertures latérales.

Nos premiers bébés manchots:


Et voilà la famille:


Ce fut un moment fabuleux.

La visite a duré environ une heure et demie; ce n'est pas vraiment donné mais pour qui aimé les animaux et les respecte, c'est vraiment à faire.

lundi 14 janvier 2008

Dunedin et Otago Peninsula-1ère partie

Le 24 décembre, nous arrivons à Dunedin; c'est donc dans cette ville (la 2ème ville de l'île du Sud avec plus de 100 000 habitants) que nous allons passer Noël. Nous avons pris une chambre au Mercure: le bâtiment est superbe, de style victorien comme beaucoup de bâtiments de la ville.
L'hôtel:

Un tout petit aperçu de la ville:




Mais ce qui nous intéressait le plus, c'était l'Otago Peninsula qui héberge de nombreux animaux sauvages: oiseaux, phoques à fourrure, pingouins...
Nous voilà partis pour une trentaine de km sur une route sinueuse en bord de mer, qui monte peu à peu, toujours en lacet, jusqu'à la pointe de la péninsule.
Les paysages sont superbes et sauvages. Arrivés au bout, il y a un vent à décorner les boeufs.Du coup, nous n'avons pas fait la promenade guidée pour aller observer les albatros; nous n'en verrons que quelques spécimens volants; c'est déjà assez impressionnant.


Nous nous arrêtons un peu plus bas et là, moins de vent, nous pouvons faire une vraie pause. Grâce au téléscope, nous pourrons observer des phoques à fourrure par dizaines, des oiseaux de près, notamment des mères donnant à manger à leurs petits déjà grands.Le temps n'est pas au beau fixe mais l'endroit est parfait et calme.





Dans une prochaine note, je vous parlerai de Penguin Place, toujours dans Otago Peninsula.

mercredi 9 janvier 2008

Andy TUPAIA

Pour recommencer l'année en chansons locales; une chanson d'Andy TUPAIA, intitulée Taravana Radio (avec l'accent vaguement anglais!)



Difficile de le trouver en vente en métropole et sur internet; en tout cas, cette chanson est extraite de l'album Hits Sélection volume 2 du chanteur.

lundi 7 janvier 2008

Un kea

Le kea est le perroquet des montagnes; on le trouve en Nouvelle-Zélande. Ce spécimen, nous l'avons rencontré sur la route de Milford Sound (dont je vous parlerai plus tard), mais nous avons également vu un couple au Fox Glacier (dont je vous parlerai également). C'est un perroquet qui n'a peur de rien, et surtout pas de l'homme; alors il s'approche de nous sans hésitation, de toute façon, vu son bec, c'est plutôt l'humain qui a tendance à reculer. Et le kea adore le plastique: alors il s'attaque aux bouts de plastique qu'il trouve sur les voitures en stationnement. Dans les guides, les dépliants touristiques et pancartes, il est d'ailleurs bien signalé qu'il faut faire attention, car il peut dévorer les essuie-glaces par exemple.
Alors, interdiction totale de lui donner à manger pour ne pas lui donner davantage l'envie de venir à notre rencontre.


Cliquez ici pour voir la vidéo
.

Normalement, ça devrait marcher ici aussi...
video

vendredi 4 janvier 2008

Du côté d'Oamaru

Arrivés à Christchurch après un vol intérieur Auckland-Christchurch, nous avons pris une voiture de location et sommes immédiatement partis en direction du sud de l'île (du Sud). Nous avons dormi dans une petite ville, Oamaru et le lendemain, avant de rallier Dunedin,nous avons fait quelques arrêts.
En premier, arrêt pour découvrir les Moeraki Boulders, ces gros cailloux ronds, dont certains sont éclatés,en bord de plage, au fil des années, différentes roches s'agglomérant les unes sur les forces, comme sur un aimant.




Ensuite, en voyant une pancarte annonçant les Trotters Gorgs sur la droite, nous y sommes allés. Pour y aller, il faut prendre une petite route de campagne magnifique.

Le début de la promenade (pas très longue pour voir les gorges mais qui en fait n'en finit visiblement pas)se trouve à la fin de la route,
dans la forêt pluviale.
Nous étions seuls, avec seulement le bruit de l'eau et des oiseaux; d'ailleurs un oiseau a failli se poser sur moi (une fantail a priori), comme quoi il n'avait pas peur de l'Homme.

Pour voir la carte de notre itinéraire, c'est par ici.

mercredi 2 janvier 2008

De retour!

Il y a un an environ, nous étions partis une semaine en Novelle-Zélande, seulement sur l'île du Nord; nous avions aimé sans avoir eu de coup de coeur pour le pays.
Notre deuxième séjour en Nouvelle-Zélande a été un peu plus long (9 jours) et nous a conduits sur l'île du Sud, où là, nous avons été enchantés.

Agrandir le plan

Pour commencer, voici donc notre trajet; les lettres correspondent aux arrêts: motels et/ou sites où nous nous sommes arrêtés. Photos et notes détaillées viendront au fur et à mesure.