lundi 26 juillet 2010

Escale à Hong Kong-part 1

De mi-mars à début avril, nous sommes allés faire un tour en Asie: quelques jours à Hong Kong, un court séjour aux Philippines, deux semaines au Nord Vietnam puis deux jours et demi au Japon. Un vrai périple!

Je commence par Hong Kong, en respectant la chronologie des évènements.
Hong Kong, c'est grand, vous vous en doutez et ça grouille de monde, dont une bonne partie porte des maques anti-microbes. Mais, je n'ai pas ressenti de sensation d'étouffement.

Quand nous sommes arrivés, le temps était gris, quand nous en sommes repartis également. En fait, nous avons appris que le temps est presque toujours ainsi: gris, même les jours de soleil. La faute à la pollution et aux usines en Chine, proches.
Mais Hong Kong, ce n'est pas qu'une île pleine de gratte-ciel; c'est un ensemble d'îles dont Lantau où nous logions. Lantau, c'est l'île où se trouve le nouvel aéroport. Evidemment, autour, il y a des immeubles mais il y a aussi des coins de verdure très calmes. Notre hôtel se trouvait en bord de plage, dans une ville, Mui Wo, hyper tranquille où le moyen de transport principal semblait être le vélo. Rallier Hong Kong et le monde moderne ne posait aucun problème: 5mn à pied depuis l'hôtel pour rallier le quai des ferries qui dessert très régulièrement LA ville.
Quelques vues de Hong Kong, comme on le voit à la télévision, donc comme on l'imagine:



Visiblement, la construction de buildings est permanente:

Et des vues plus surprenantes. Car Hong Kong, c'est l'ultra-modernité mais aussi, au détour d'un gratte-ciel, on tombe sur des quartiers chinois typiques, beaucoup moins design et chic:

Là, on y vend de tout, dans des petites boutiques, sur des étals de marché. Il y a sans doute des contrefaçons, mais ce n'est pas cher! J'imagine que les salaires sont moins élevés que ce que peuvent gagner les banquiers et autres qui travaillent au 130ème étage. C'est ce qui fait de Hong Kong un lieu surprenant pour les touristes que nous sommes.
D'ailleurs il y a quelque chose qui m'a énormément choquée: une sorte de cour des miracles dans un tunnel pour piétons; des hommes, sans jambes, sans bras, brûlés, défigurés faisant la manche. Je pense qu'ils font partie d'une sorte de réseau; l'envers du décor. J'aimerais en savoir plus sur ces personnes: de qui dépendent-ils, d'où viennent-ils? Pour le moment, je n'ai pas d'éléments.



Nous voilà à Lantau:

La façade de notre hôtel, Silvermine Beach Hotel; pas le grand luxe mais il est très bien situé, pas cher, la vue est jolie, il est tranquille, et il y a un restaurant au rez-de-chaussée pas mauvais du tout.

De loin:

Entre l'hôtel et le quai des ferries:

A suivre...

2 commentaires:

Joelle a dit…

Les contrastes sont saisissants mais c'est aussi comme ça que je me représente HK. Je me demande si c'était différent avant que le territoire soit redonné à la Chine !

Cécile a dit…

Je ne pensais pas qu'il restait de la place pour construire! on se fait vraiment de fausses idées.