samedi 13 octobre 2007

Les koalas

Comme sur mon ancien blog, on ne voyait pas bien les photos, j'ai décidé de remettre de temps en temps soit un article déjà publié sur l'ex-blog, soit des photos. Je commence aujourd'hui avec des photos de koalas prises au Koala Walk de Phillip Island.


Vous apercevez le museau du bébé?





Changement d'arbre pour un koala: pas facile, mais on ytarrive après avoir réfléchi de nombreuses mlinutes...

6 commentaires:

Joelle a dit…

Ca y est, me revoilà :) Les photos sont superbes ! Les koalas sont vraiment patauds au sol mais vu leurs griffes, je préfère largement qu'ils choisissent un arbre plutôt que ma jambe !

Cécile a dit…

Ils ont tout du paresseux! J'adore ces bêtes.

sabine a dit…

Ia orana!
Je viens de découvrir ton blog par l'intermédiaire d'une amie à toi...
En fait, c'est très drôle... Déjà les koalas! Je m'explique: nous avons adopté fa'a'amu 3 enfants à Tahiti, Moorea et Rurutu et mon premier livre, qui raconte leur adoption s'appelle "1,2,3, mes petits koalas...' du coup, tout le monde m'appelle maman koala... je l'ai cherché!
Autre coïncidence... deux de mes enfants sont dyslexiques (il parait que le pourcentage est plus élévé à tahiti, à cause de la consanguinité?!) et que tu es ortho! Je passe ma vie chez les orthophonistes! En tout cas, c'est un métier extraordinaire, bravo et bravo pour ton blog.... j'ai apprécié les photos de l'artisanat des australes!
allez, nana
sabine maman koala!

Sophie a dit…

Merci Sabine pour ce commentaire; je sui allée voir ton blog mais n'ai (encore) rien écrit.

Pour ce qui est de la consanguinité et la dyslxie, j'avoue que je suis perplexe...

sabine a dit…

Oui, ce serait une question de génétique... je ne vais pas entrer dans les détails ici, mais il est reconnu aujourd'hui la part importante du facteur bio et donc génétique, dans la dyslexie. Or les polynésiens d'aujourd'hui sont les descendants directs des quelques milliers de "rescapés" qui ont survécu aux maladies apportées par les europééens... il est dit que le fa'a'amu aurait d'ailleurs fait son apparition à cette époque pour rétablir l'équilibre démographique d'une famille au sens large... bon bref... je n'ai plus les chiffres exacts mais la population a repris son nombre initiale en très peu de temps, avec bp d'unions consanguines et le facteur génétique qui favorise la dyslexie s'est développé d'autant. Bon mon discours n'est pas très scientifique mais ce que j'en ai lu, l'était davantage, je te rassure!
allez nana

Anonyme a dit…

bonjour,
serait-il possible d'échanger avec toi à propos de l'orthophonie à Tahiti? Je suis moi-même orthophoniste à la Martinique, en plein projet de nouveau départ...tu peux me contacter à cette adresse: severine.krier@wanadoo.fr
un grand merci!
severine