mardi 8 septembre 2009

Le cinéma à Tahiti



A Tahiti, évidemment, nous avons des cinémas:
-le Liberty
-le Hollywood
-le Concorde
-le Majestic.

Ils ne sont pas dernier cri, bien que le Majestic ait été rénové de fond en comble il y a quelques années: pas de séance en 3D, ni de son dolby stéréo truc-muche qui donne une ambiance d'enfer. Pire, on entend le film qui passe dans la salle d'à côté!
A part pour les blockbusters, la programmation a au mieux 3 mois de retard et consiste essentiellement en de bons gros films américains à sensations.
Malgré tout ces défauts, je suis bien contente de voir de temps en temps un film sur très grand écran car il arrive que des longs métrages me tentent.

Evidemment comme partout, nous n'échappons pas au téléphone portable qui sonne pendant le film, ni à la conversation à voix haute qui s'ensuit; nous n'échappons pas non plus aux SMS envoyés tout le long du film, ce qui fait de la lumière dans la salle, ni aux paquets de pop corn qui font du bruit.

Mais, plus exotique, nous connaissons d'autres aléas.
Il ne se passe généralement pas une séance sans que le film saute: débuts de visionnage difficiles avec crissement du film, stries sur l'écran. On est habitué, cela se produit quasiment à chaque fois.

J'ai aussi vécu plus surprenant! Il y a quelques mois, j'étais avec une amie, dans la salle, attendant la projectiondes insurgés. Nous avons été occupées, avant que le film ne commence, à chercher d'où pouvaient venir ces "piou-piou" incessants. Des oiseaux avaient-ils construit leur nid dans la salle de cinéma? Ca n'aurait pas été vraiment étonnant mais non, nous n'avons rien vu, rien remarqué. A la fin du film, rebelote, les piou-piou se faisaient à nouveau entendre. Pendant le film, je pense que les bruits n'ont pas cessé mais nous ne pouvions pas les entendre. En sortant, que voyons-nous? Un monsieur, qui assistait à la même séance que nous, un poussin dans la main!!!! L epauvre animal a dû avoir la peur de sa vie!

Et samedi dernier, pendant Inglorious Basterds, et à environ 1/4 d'heure de la fin, coupure d'électricité dans tout le cinéma et les environs. Elle a tout de même duré une vingtaine de minutes et nous a fait revenir à la réalité en moins de 30secondes. Pour ma part, j'ai réussi à replonger dans le film sans trop de difficultés.

Voilà, aller au cinéma à Tahiti est un plaisir, doublé d'une dose d'inconnu qui ne me fait même plus peur; au contraire, ça m'amuse.

2 commentaires:

Cécile a dit…

Merci pour ce super billet trop drôle et qui me donne justement envie d'aller au cinéma.
A mon avis la prochaine fois se sera dans 10 ans!

Sophie a dit…

Je suis contente que tu aies trouvé ce bilet drôle car je n'étais vraiment pas sûre de moi.
Tu savoureras ton prochain ciné!