lundi 2 novembre 2009

Le cinéma à Tahiti, suite

Il y a quelques semaines, je vous avais parlé de mes "aventures cinématographiques"; et bien, je dois poursuivre car depuis, je suis retournée au cinéma et ai vécu de nouvelles aventures.

Je suis allée voir The Informant! avec ma copine de cinéma: nous étions 5 dans la salle, la séance s'annonçait donc plutôt tranquille. Sauf qu'à Tahiti, les filles des employés ont visiblement le droit d'entrer et sortir de la salle à leur gré? Et forcément, quand on a moins de 10 ans et qu'on est deux, on court, on rit, on fait du bruit. Il m'a donc fallu sortir pour que quelqu'un daigne récupérer ces gamines et nous laisse visionner le film en paix.

Ce week-end, place à 5OOFCP (4€ environ), soit moitié prix. Nous n'étions pas au courant. Du coup, il y avait beaucoup de monde. La caissière nous avait prévenues que nous serions devant, faute de place. Sauf qu'être devant impliquait d'avoir la tête inclinée à 90°! Impossible de tenir 2h; heureusement il restait 2 places l'une derrière l'autre dans des rangs plus éloignés.
La séance a débuté, toutes lumières allumées, l'image au mauvais format, ce qui faisait que nous ne voyions que la moitié des visages. Au bout de quelques minutes, le temps de trouver le responsable de l'affaire, le problème était résolu.
Les spectateurs formant un très bon public pour ce film, La proposition (une comédie romantique purement américaine avec Sandra Bullock), les éclats de rire ont fusé pendant toute la séance:impressionnant mais finalement très sympathique de constater que les gens qui viennent au cinéma peuvent autant s'amuser.
Enfin, une femme de ménage est venue, en plein milieu du film vider les poubelles qui, effectivement débordaient de paquets de pop-corn. Elle fut discrète mais quand même; elle n'a pas eu la bonne idée de passer l'aspirateur, pourtant le sol était jonché de pop-corn!

Finalement, on aime le cinéma à Tahiti, à tel point qu'on y retourne normalement samedi prochain et que nous sommes prêtes, ma copine et moi, à aller voir des films que, en situation "normale", nous n'irions jamais voir.

3 commentaires:

Cécile a dit…

J'adore! vraiment tout l'esprit que j'ai aimé.

Anonyme a dit…

Oh Sophie! Vraiment je m'identifie!
Jamais je n'ai mis les pieds a Tahiti et pourtant une ressemblance (fortuite ou non) avec l'ambiance de cinema du Nord Sulawesi indonesien vient de s'etablir :)
Autre identification: il y a des films que l'on va voir...et dont l'idee ne nous aurait jamais traversee l'esprit en d'autres circonstances ;)

deja vu :)

yannick

Sophie a dit…

Merci Ya pour ce commentaire; Indonésie-Tahiti même combat!