lundi 18 août 2008

Le zoo de San Diego

La deuxième fois où nous sommes à Los Angeles, nous ne nous y sommes qu'arrêtés; en effet, à peine débarqués de l'aéroport, nous avions pris la direction du Mexique pour près de 10 jours de vacances. Au retour, nous avons fait un arrêt à San Diego, pour y visiter le zoo, un des plus grands du monde, avant de repartir direction LA et l'aéroport à nouveau.

Effectivement, ce zoo est immense, il faut bien une journée pour l'arpenter et encore, en prenant de temps en temps le bus quand on est trop faitgué (ou qu'on n'a pas envie de faire le tour du zoo en 1/2 heure, car oui, ça existe, les visiteurs express).


Nous étions arrivés vers 10 heures le matin, la fréquentation était assez basse donc nous avons pu profiter. Mais dès midi, autant le dire, c'est l'enfer, avec du monde partout; ça pulule!


Nous avons vu les pandas d'Asie, sans doute l'attraction-phare du zoo. C'est très aménagé: queue à l'entrée puis mini-chemin dont on ne doit pas dévier et sur lequel on n'a pas le droit de s'arrêter, ou alors juste le temps de prendre une photo.

Sinon, tous les animaux du monde ou presque sont présents; c'est nettement mieux de les voir dans leur milieu naturel mais parfois, on n'a pas trop le choix.




Un colibri, en liberté, lui:

Nous avons parfois été attristés car les enclos ne nous ont pas toujours semblé bien grands. J'essaye de me consoler comme je peux en me disant que ce zoo, comme beaucoup maintenant, permet à certaines espèces de ne pas disparaître...

On peut voir le zoo d'en haut et les toits de la ville, en payant évidemment, pour monter dans le "téléphérique à touristes"; on a une autre vision du zoo, et ça m'a plu:




Les toits de San Diego:

3 commentaires:

Marie a dit…

extraordinaire : j'y étais en 2001

Sophie a dit…

Marie: il est aux dimensions de l'Amérique mais il ne m'a pas subjuguée.

Joelle a dit…

On a fini notre visite du zoo sur les rotules ! Pfff, c'est tellement grand et côté zoos, j'ai vu pire et j'ai vu mieux ! Il se situe quand même dans la moyenne haute mais cela reste quand même très commercial.