lundi 25 août 2008

Rodeo drive

Restons en Californie et retournons à Los Angeles, avec une petite promenade sur l'avenue la plus chère du monde, j'ai nommé, Rodeo Drive (vous savez Pretty Woman y faisait ses courses). Au pied de Beverly Hills, à la perpendiculaire de Sunset Boulevard, nous voilà sur cette petite rue réservée aux riches.


Les lampadaires sont en cristal de Baccarat, hors de prix donc et protégés dans des cubes blindés.


Une jolie promenade dans un monde qui nous dépasse; le bon côté c'est qu'on n'a pas envie de dépenser, ou plutôt qu'on ne peut pas dépenser. Quoiqu'il existe quelques magasins de marques très connues et relativement abordables, pour le prestige. N'empêche que je persiste et signe pour dire que Los Angeles n'est pas une ville qui nous a subjuguée. Il faudra tout de même que je vous parle du musée Getty qui lui, nous a énormément plu et fut sans doute la visite qui nous a vraiment marquée.



5 commentaires:

Cécile a dit…

Ca rend super les lampadaires, justement parce qu'ils sont emballés!

Sophie a dit…

Cécile: ah oui, tu trouves ça sympa?

RIGOLOT a dit…

Toujours intéressant ton regard sur LA. J'ai hâte de lire ton commentaire sur Ghetty.

Sophie a dit…

Merci Thérèse; le billet sur le musée Getty,sera peut-être pour la semaine prochaine

Joelle a dit…

Je n'avais pas remarqué les lampadaires (je pense que je n'ai pas levé la tête ou bien alors, ils n'étaient pas en place à l'époque en 1998). C'est sûr que tout est super nickel mais bon, ce n'est ni pour ma bourse ni pour mon style ! mdr !