mercredi 12 août 2009

De Stanley à Latrobe

Après un séjour à Stanley, nous sommes repartis vers l'est de la Tasmanie, pour nous arrêter à Latrobe. C'est entre ces deux villes que nous avons enfin fait notre première rencontre tasmanienne avec la faune locale.
Pourquoi Latrobe? Et bien parce que c'est une petite ville où l'on avait de grandes chances de rencontrer des ornythorynques. Elle est située au nord de la Tasmanie, un peu à l'intérieur des terres.
Pour y arriver, nous prenons la route de la côte puis, en fin de matinée, descendons en direction des Craddle Mountains que nous ne ferons qu'apercevoir. En fait, nous voulions visiter un parc animalier, le Trowunna Wildlife Park, que nous avions vu dans un reportage télé. En effet, il est connu pour participer aux recherches concernant le diable de Tasmanie; cet animal, emblème de l'île, est menacé par une maladie, une espèce de cancer du museau que les diables se transmettent. Et en moins de 10 ans, la moitié de la population a été décimée. Heureusement, les recherches se multiplient pour trouver un remède.
C'est donc ici que nous avons revu des diables, en captivité.Finalement, nous sommes un peu déçus par ce parc, un peu brouillon. Mais nous avons tout de même fait de jolies rencontres animalières.

Mais avant de vous montrer les photos de ce parc, je dois vous en montrer d'autres. Car sur la route, nous nous sommes arrêtés, alertés par d'étranges bruits d'oiseaux qui semblaient bien excités. Dehors, en levant les yeux, surprise! Des cacatoes, en pleine forêt, très exactement, des black cockatoo yellow tired (donc cacatoes noirs à queue jaune), plutôt rares.
Certes, les photos ne sont pas de très bonne qualité mais ils étaient haut perchés.





Quelques animaux du Trowunna Park:

Le fameux diable:



Les canards, ou plutôt un canard parmi d'autres:



Un aigle blessé:



Un wombat visiblement épuisé!


Une jolie rencontre sauvage:



Une autre jolie rencontre, semi-sauvage (en fait les kangourous sont dans le parc mais il leur suffit d'un saut pour en sortir):





Voilà en partie pourquoi j'aime l'Australie: pour ces paysages, ces ciels qui m'impressionnent tant. En Nouvelle-Zélande, c'est la même chose, du bleu et du blanc, qui vous envahissent. Et ce sont ceux que nous avons traversés pour aller à Latrobe.






Nous arrivons en fin d'après-midi à Latrobe; nous sommes magnifiquement logés, je vous en reparlerai. Vite, vite, nous allons en ville, rendez-vous au Hall of fame, où nous retrouvons un guide. Il nous emmène au bord de la Mersey River, dans un coin calme afin d'observer ces fameux ornythorynques. Et nous en voyons, après avoir été un peu patients. Etrange animal tout de même qui nous a fascinés.




Cerise sur le gâteau, nous avons eu droit à un magnifique coucher de soleil.




7 commentaires:

Cécile a dit…

Enfin je vois ce qu'est un diable!

Sophie a dit…

Et alors, tu trouves ça comment?

Cécile a dit…

C'est plutôt mignon mais j'imaginais cela gris et plus gros, comme l'affreux Diable de Tasmanie du dessin animé!

Sophie a dit…

Justement Taz est un grand mystère pour nous car il n'a absolument rien en commun avec un vrai diable de Tasmanie; je ne vois vraiment pas pourquoi le/les créateurs de ce personnage a décidé que c'était un diable...

Cécile a dit…

Ceci dit j'adore Taz! Peut-être existe t-il des légendes à propos de l'animal.

Sophie a dit…

Cécile: rien trouvé concernant Taz; le seul point commun qu'on peut trouver avec le diable de Tasmanie, c'est le fait qu'il grogne.

Joelle a dit…

Vous avez eu de la chance ... nous avons eu de la pluie, de la pluie, de la pluie dans cette partie de la Tasmanie (et donc pas de ciel grandiose et des animaux souvent cachés)